L’entrepreneuriat est le domaine vers lequel se tournent de nombreuses personnes aujourd’hui. La plupart du temps, ces dernières établissent un projet, se donnent les moyens de le concrétiser puis arrivent enfin à s’installer sur le marché. Cependant, la réussite des activités et l’essor de toute la société dépendront des stratégies mises en œuvre. C’est en cela qu’il est nécessaire pour l’entreprise de disposer d’un avantage concurrentiel, c’est-à-dire un facteur de distinction. Que savoir en réalité de l’avantage concurrentiel ? Comment en bénéficier ? Comment l’identifier ? Nous répondrons à ces différentes questions à travers cet article.

Que savoir d’un avantage concurrentiel ?

Très important pour une entreprise, l’avantage concurrentiel est un élément qui ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Il se cultive et dépend en grande partie de la stratégie entrepreneuriale. En effet, qu’on le veuille ou non, une entreprise est toujours confrontée à un concurrent direct def. Il peut aussi s’agir d’un concurrent indirect. Autrement dit, une autre société qui propose un service différent du vôtre, mais qui satisfait pourtant votre cible.

Quelles sont les spécificités d’un avantage concurrentiel ?

Avoir un avantage concurrentiel vous permettra de mieux faire que vos concurrents. Il vous concède un certain pouvoir sur le marché grâce auquel vous arrivez à vous distinguer et à surpasser les autres. Pour ce faire, il est important pour chaque entreprise de conserver son avantage concurrentiel. Mais au préalable, il faudrait qu’elle l’identifie et le maintienne durablement.

Cependant, un avantage concurrentiel peut entraîner d’importantes conséquences sur une entreprise. Cela peut provenir d’une copie de cet avantage faite par les concurrents. Le cas échéant, l’entreprise connaîtra un tant soit peu une baisse au niveau de ses ventes. Donc, pour prévenir le mal, il est recommandé de définir son avantage concurrentiel selon les situations. Il ne doit pas être facile à falsifier. Vous devez nécessairement le renforcer, le préserver et le maintenir.

Comment créer un avantage concurrentiel ?

Tout d’abord, il faut rappeler qu’un avantage concurrentiel dépend de la stratégie d’entreprise. Cela signifie que pour bénéficier d’un avantage concurrentiel, les stratégies doivent être taillées sur mesure et révisées au besoin.

Pour créer en effet un avantage concurrentiel, vous pouvez vous fonder sur les travaux de Porter. Ce théoricien évoque trois stratégies d’entreprise propres à créer un avantage concurrentiel. Il s’agit de la stratégie de cost-killer, de différenciation et de niche. Vous pouvez exploiter l’une d’entre elles ou faire un mélange. En quoi consiste alors chacune de ces stratégies de Michael Porter ?

La stratégie de cost-killer

Le but de la stratégie de cost-killer est de revoir à la baisse les prix de vente de vos produits et services. Ces derniers doivent être évidemment inférieurs à ceux de vos concurrents. Pour y arriver, vous devez réaliser des économies d’échelle, réduire au maximum vos coûts et accepter de diminuer aussi votre marge. Vous constaterez que de nombreuses personnes s’intéresseront à vous puisque vous proposez un bon service et à bas prix.

La stratégie de différenciation

Comme son nom l’indique, la stratégie de différenciation consiste à faire la part des choses. En effet, vous aurez pour tâche de repérer toutes les activités créatrices de valeur. C’est en réalité des critères qu’apprécient généralement les consommateurs actifs sur le marché. Une fois ces activités identifiées, vous n’aurez qu’à les développer en y donnant du vôtre.

La stratégie de niche

La stratégie de niche est une approche par segmentation. Elle consiste à s’intéresser à une partie du marché relativement réduite, et à déterminer les besoins d’une catégorie de consommateurs. La finalité est de leur proposer des produits ou des services qui leur conviennent.

Comment déterminer un avantage concurrentiel ?

Pour identifier son avantage concurrentiel, l’entreprise doit faire une analyse de la chaîne de valeur. Il s’agit en effet de l’ensemble des interactions qui se produisent. Pour y arriver, la société doit analyser ses services.

Tout d’abord, cela prendra en compte ses activités principales comme l’approvisionnement, la transformation, la commercialisation des produits et la vente. On aura ensuite un examen des activités de soutien comme le service administratif, les ressources humaines, les innovations et les achats de matières.

Par ailleurs, comme avantage concurrentiel, on peut avoir la parfaite maîtrise de la gestion des stocks, la capacité à innover et la réactivité du service dirigeant

L’avantage concurrentiel : tout savoir